Qu’est-ce que le DPC ?

Le Développement professionnel Continu a remplacé la FPC (Formation Professionnelle Conventionnelle) et l’EPP (Evaluation des Pratiques Professionnelles). Ce dispositif comprend un programme sur un thème donné comportant 3 étapes : une étape de recueil des pratiques, 1 étape de formation, 1 étape d’évaluation de modification des pratiques.
Le DPC concerne tous les médecins, libéraux et salariés, ainsi que les autres professions médicales et paramédicales, qui doivent se conformer aux mêmes obligations.

En quoi consiste un programme de DPC ?

Les sessions de DPC se déroulent avec un programme spécifique à chaque action.

Elles peuvent combiner, selon les cas, une ou plusieurs des méthodes. Exemples :

  • Grilles de recueil de données (Audit Clinique Ciblé) : recueil de données fait par le médecin, à son cabinet, sur le dossier médical de ses patients, à l’aide d’une grille comportant moins d’une dizaine de critères.
  • Formation présentielle : une ou plusieurs demi-journées de formation se déroulant dans une salle avec intervention d’un expert de la spécialité.
  • Formation non présentielle : un parcours de formation à effectuer en E-learning.

Les Organismes de DPC présents au congrès GynMonaco sont agréés par l’OGDPC et respectent strictement les méthodes HAS et les orientations nationales.

Comment m’inscrire à un programme de DPC ?

Depuis le 1er janvier 2013, vous devez participer, chaque année, à un programme de DPC au minimum (une demi-journée jusqu’à 7 demie-journées).

L’ensemble des programmes DPC proposés par les Organismes de DPC présents dans le cadre de GynMonaco, sont consultables sur ce site à la rubrique DPC>Programmes proposés.

Serais-je indemnisé ?

OUI, ces programmes seront indemnisés pour les professionnels de santé libéraux. Les médecins hospitaliers, salariés participent sur l’équivalent de leur temps de travail.

Un professionnel de santé libéral percevra, pour un équivalent d’une demi-journée de DPC (de 3H30 minimum) la somme de 172,50 euros (pour un médecin), de 118,13 euros (pour une infirmière), de 112,20 euros (pour un masseur-Kinésithérapeute) et de 132,50 euros (pour une sage-femme). Le salaire d’un professionnel de santé (Centre de Santé, hospitalier…) est garanti par son établissement.

Cette indemnisation sera versée par l’OGDPC pour les libéraux, sur présentation d’une attestation délivrée après le programme de DPC et justifiant sa complète réalisation.

Comment est contrôlée ma participation au DPC ?

L’obligation de participer à au moins un programme de DPC est une obligation individuelle et permanente. Vous devez être engagé, chaque année, dans un programme annuel ou pluri-annuel. Pour valider votre obligation de DPC, le système de « crédits » utilisé jusqu’alors ayant disparu, il suffit désormais de suivre au moins un programme chaque année. La bonne réalisation du cycle de DPC permet de vous fournir une attestation de réalisation de vos obligations de DPC. Cette attestation est directement envoyée, par l’organisme de DPC, promoteur du programme à l’OGDPC qui le transmet au conseil de l’Ordre missionné par la loi HPST pour s’assurer du respect par les professionnels de santé de leur obligation de DPC.

Que se passe-t-il en cas de non-respect de mon obligation de DPC annuel ?

Selon la loi HPST, la non réalisation d’un programme annuel de DPC est une insuffisance professionnelle. Cela pourrait entraîner un problème assuranciel aussi bien pour le Professionnel de Santé que pour son établissement.